Bourg-Saint-Andéol - Ardèche

Bourg-Saint-Andéol - Ardèche > Tourisme > Tourisme > NOTRE VILLE

NOTRE VILLE

NOTRE VILLE

Sites à visiter, histoire de la cité.

ourg-Saint-Andéol est une ville touristique par excellence. Le visiteur averti y trouvera de nombreux monuments classés illustrant un passé historique et architectural majeur.

La dimension religieuse de cette cité n’est également pas négligeable. Il existe encore, en surplomb des quais du Rhône, l’ancien couvent des Visitandines, aujourd’hui maison mère des Sœurs de la Présentation de Marie, ordre fondé pendant la tourmente révolutionnaire par la bienheureuse Marie Rivier. Le bâtiment abrite encore des éléments architecturaux rares, un mobilier d’époque intéressant et une grande chapelle où se réunissent fidèles et religieuses, le dimanche matin. L’hôpital de la ville, situé dans le prolongement du centre historique et autrefois hors-les-murs fut également un couvent géré par l’ordre de Recollets. Un élégant clocher en pierre de taille domine un cloître et des bâtiments.

L’hôtel de ville, largement remanié suite à la vague de bombardements meurtriers de 1944, a également été un couvent, celui des Ursulines qui prenaient en charge l’éducation des jeunes filles de Bourg-Saint-Andéol.

Le centre ville ancien possède également une série d’hôtels particuliers des xviie, xviiie et xixe siècles. Une partie d’entre eux furent largement détruits pendant la guerre et certains ont complètement disparu du paysage urbain de la ville.

Malgré ces tragiques événements qui ont profondément marqué la ville et son urbanisme, Bourg-Saint-Andéol conserve un patrimoine exceptionnel.

Aujourd’hui, on rencontre un ensemble de monuments dignes d’intérêt, la plupart concentrés dans le centre historique et ses abords immédiats :

  • Fontaines ou résurgences de types vauclusiennes du vallon de Tourne, dites le "Grand Goul" et le "Petit Goul". En 2014 elles ont été explorée en plongée souterraine par Xavier Méniscus respectivement à -192 m pour le Grand Goul (dit Goul du Pont) et -240 m pour le petit Goul (dit Goul de la Tannerie)
  • Bas-relief romain du dieu Mithra (iiie siècle), sculpté dans le rocher du vallon de Tourne10 ,11.
  • Chapelle Saint-Polycarpe (ixe siècle).
  • Église romane Saint-Andéol12 - 1995 (xiie, xvie et xviiie siècles), contient un sarcophage paléochrétien ayant renfermé les restes de saint Andéol. De style carlovingien rhénan le gros œuvre (sans le clocher) a été terminé en 858. L’évêque Léodegarius fit des réparations et remaniements en 1108. Du xiie au xve siècle, elle fut desservie par les chanoines de Saint-Ruf. Elle contient des objets classés dont le confessionnal en bois et le sarcophage en marbre blanc,
  • Lavoir près des sources de la Tourne.
  • Vieux quartiers riches en curiosités
  • Plusieurs châteaux classés (origine xiie siècle).
  • Chapelle Notre-Dame-de-Chalon.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Cousignac (xiie siècle).
  • Chapelle Saint-Ferréol, à quelques kilomètres au sud.
  • Tour de l’HÔTEL Nicolaÿ (4e quart du xve siècle), monument historique, 1992
  • HÔTEL Balzagette du Charneve, xviie siècle, monument historique, 1992
  • Hôtel de Gabriac, xviiie siècle, monument historique, 1992
  • Hôtel Doyse, 1re moitié xviiie siècle, monument historique, 1992
  • Hôtel Pontal de Megret, xviiie siècle, monument historique, 1992
  • Hôtel Bonot de Villevrain, 2e quart du xviiie siècle, monument historique, 1992
  • Hôtel de Digoine, monument historique, 1992
  • Hôtel de Mme de Larnage, monument historique, 1992
  • Palais des Évêques, 1er quart du xvie siècle ; 1re moitié du xviie siècle, monument historique, 1992 Il fut la résidence des prélats jusqu’à la construction de l’évêché de Viviers en 1732.
  • Le Musée René-Margotton

< Retour à : Tourisme